mardi 23 juin 2015

Enola Holmes, tome 1 : la double disparition de Nancy Springer


Holmes.. Ce nom vous dit quelque chose, non ? Oui, nous parlons bien du fameux détective Sherlock Holmes... Serait-il marié dans ce roman ?

Que nenni, il s'agit ici de sa petite soeur, inventée par Nancy Springer, vivant seule avec une mère plutôt excentrique qui fait preuve d'une grande liberté pour une époque où les femmes devaient conserver le rôle que la société leur attribuait.
Enola a été élevée ainsi, par une femme veuve qui n'a plus de comptes à rendre à la gent masculine : malgré son âge, elle porte des pantalons pour se promener dans la campagne, bien plus pratiques que les fanfreluches ! 

Mais le jour de son 14ème anniversaire, sa mère disparait... Pour régler ce fâcheux problème, les deux frères aînés d'Enola refont surface. Impatiente à l'idée de rencontrer ces frères dont elle a tant entendu parler, la jeune fille est bien vite déçue lorsqu'elle s'aperçoit qu'ils désapprouvent l'éducation libertaire qu'elle a reçue et que sa condition d'adolescente, et de femme font deux bonnes raisons pour qu'ils décident sans la consulter de ce qui sera le mieux pour elle : aller dans une école de jeunes filles convenable. Finies les tenues peu dignes d'une jeune fille, il va falloir se plier aux conventions de la société victorienne !

Mais leurs préjugés empêchent les deux frères, et Sherlock en particulier (pourtant détective reconnu !) de voir certains indices qu'Enola remarquera... Laisser deux hommes qu'elle rencontre pour la première fois décider de sa vie et de son avenir ? Fidèle à l'éducation que sa mère lui a prodiguée, Enola ne peut le supporter et prendra son avenir en main... En commençant par retrouver sa mère !




Voilà un roman jeunesse que l'on voit passer depuis un bon moment, et cela faisait des années que je souhaitais découvrir cette série ! C'était à raison, car j'ai vraiment aimé ce premier tome.

L'héroïne en est la raison principale : terriblement attachante, avec un caractère bien trempé, Enola n'hésite pas à prendre son destin en main quand elle voit qu'elle ne peut rien attendre des adultes qui l'entourent, et refuse de se plier aux règles pourtant rigides, de la société dans laquelle elle vit. Elle n'a pas froid aux yeux, même si elle reste une jeune fille qui a vécu à l'abri du danger, et sera par conséquent parfois complètement dépassée par les événements !

Le roman ne manque pas de rythme, et les péripéties se suivent rapidement sans laisser le temps au lecteur de s'ennuyer. L'héroïne a de l'humour, ce qui rajoute du piquant au récit.
Bien sur, le tout reste un peu anachronique... Il est difficilement concevable qu'une femme puisse si facilement s'émanciper des conventions très strictes de la société victorienne et soit féministe à cette époque... Mais cela reste un détail et n'a en rien gâché le plaisir de ma lecture.

Ce livre est le premier tome d'une série : vivement la suite !

D'autres avis chez les copines : Syl, George et Soukee qui avait bien moins aimé

9 commentaires:

FondantOchocolat a dit…

J'aimerais beaucoup découvrir cette série ! j'étais déjà tentée et ton billet me tente encore plus :-)

Syl. a dit…

Elle est attachante cette gamine. Et la suite quand elle grandit est mieux ! alors bonnes lectures !

Touloulou a dit…

Fondant : je suis sure que tu vas adorer !! Pour le prochain mois anglais !
Syl : oh ça me réjouit que tu dises que ça s'améliore quand elle grandit, chouette chouette !

Chicky Poo a dit…

J'ai toute la série dans mes étagères, c'est un vrai régal de les lire !! :)

clairebelgato a dit…

j'entends beaucoup de bien de cette série jeunesse ! j'aime bien le nom de l'héroïne: Enola ! original

Touloulou a dit…

Chicky Poo : Oui, je me réjouis de pouvoir lire la suite !
Claire : Son nom a une signification particulière, à l'envers, cela donne Alone... Mais il est joli à l'endroit, c'est vrai !

Lor rouge a dit…

Tiens, te revoilà sur ton blog littéraire... chouette !! ;0) Tu as changé de présentation aussi, c'est très joli :0) Je vais voir si je peux m'abonner si je ne veux pas louper tes prochains billets, bisous

consultingblogger.fr a dit…

J'aime beaucoup cette série : Enola est très attachante et c'est vraiment génial de pouvoir la suivre d'aventure en aventure, de la voir gagner en maturité... Et la fin est absolument parfaite à mes yeux.

Bon, il y a bien quelques petits défauts en cours de route (comme les anachronismes que tu relèves), mais ça n'est pas ce que je retiens de cette série.

Bonne future découverte des autres volumes :)

Samarian a dit…

Ah ça me fait bien envie tient !!!