lundi 24 octobre 2011

L'héritage Dickens, de Louis Bayard


Présentation de l'éditeur
"Enfant malade, Tim Cratchit est devenu célèbre bien malgré lui.  Il a en effet été l'un des personnages principaux du roman de Charles Dickens, Un conte de Noël. C'était lui, le jeune Tiny Tim, qui réussissait à émouvoir le héros du livre, Ebenezer Scrooge, et devenait ainsi l'instrument de sa rédemption. En 1860, une vingtaine d'années plus tard, Tim a bien changé. Lassé de l'image d'Epinal qui lui a trop longtemps collé à la peau, il vit désormais dans un bordel des bas-fonds de Londres, où, en échange du gîte et du couvert, il apprend à lire et à écrire à la tenancière.  Il lui arrive également de sillonner la Tamise sur le bateau du capitaine Gully pour récupérer les cadavres qui y flottent. C'est ainsi qu'il repêche un jour le corps d'une petite fille, marqué d'une lettre mystérieuse. Quelques jours plus tard, une autre enfant est retrouvée assassinée, son corps marqué de la même façon. Qui s'en prend ainsi aux petites filles perdues des bas-fonds de Londres? C'est le début d'une enquête passionnante pour Tim, qui va le mener dans les beaux quartiers de la ville, là où tout s'achète et se monnaye. Pris dans un réseau de mensonges, de meurtres et de manipulations, ce qu'il va découvrir dépassera tout ce qu'il a pu imaginer."
 
Dickens, un classique de la littérature britannique, et même mondiale. C'est à lui que rend hommage ce "polar/thriller historique" (difficile de mettre une étiquette sur un tel livre) qui nous entraine au coeur des bas-fonds du Londres de 1860.
On y retrouve Tim, jeune héros du Conte de Noël de Dickens (adapté aussi sous le nom Le Noël de Mr Scrooge) qui a bien grandi, et qui surtout nous fait découvrir l'envers du décor, l'histoire que Dickens n'avait pas racontée...

J'ai plongé avec délice dans l'atmosphère de cette Angleterre victorienne, sale, bruyante, pauvre, une Angleterre digne des écrits de Dickens. Tim, Colin et Philly m'ont fait penser à David Copperfield, ou encore Oliver Twist, les deux personnages cultes de l'auteur. 
Louis Bayard sait emmener son lecteur dès les premières pages dans cet univers. Son style entrainant, incisif et drôle capte l'attention, la richesse et la beauté des expressions ravit, sans jamais être trop pompeux. On ne voit pas passer les pages, entrainé par l'intrigue, avide de connaitre la fin de cette histoire, soucieux pour Tim et ses amis quand les dangereux individus qui les poursuivent s'en prennent à eux...
Les personnages sont déroutants : on découvre sous un nouveau jour Tim, ou encore son oncle N, le fameux Mr Scrooge. Mais il y a également tous les autres : Colin, le gamin des rues obligé d'être débrouillard s'il veut s'en sortir dans la vie, Philly la petite fille mystérieuse au coeur de l'intrigue du roman, le capitaine Gully, les filles du bordel de Mrs Sharpe... aucun d'entre eux n'est caricatural, et si tous ne sont pas attachants, chacun d'entre eux possède une épaisseur qui les rend humains.

Au final, vous l'avez compris, j'ai aimé ! Je regrette juste de ne pas connaitre assez bien l'oeuvre de Dickens, tant j'ai senti que le texte de Louis Bayard est truffé de références à son idole. Mais c'est un bon point pour L'héritage Dickens, qui me donne envie de combler ces lacunes... et de découvrir les autres romans de Louis Bayard !

Merci vivement à Newsbook et aux éditions du Cherche-Midi pour cette découverte.

5 commentaires:

Natacha (Tachas) a dit…

Depuis que tu le lis, je me dis que c'est un roman qui me plairait... ton avis me confirme mon impression : il me faut absolument ce livre !

Touloulou a dit…

Si tu veux, je pourrai te l'envoyer en livre voyageur !

Emilie a dit…

Incroyablement tentant, j'ai prévu de le mettre sur ma wishlist de Noël, ainsi que "Drood" de Dan Simmons :-) Je ne connais pas encore non plus très bien l'univers de Dickens mais je compte bien y remédier!

Touloulou a dit…

Je ne connais pas Drood, je vais voir ce que c'est. Héhé tu penses déjà à Noël !

Lilly a dit…

J'ai ce livre en VO dans ma PAL. N'hésites pas à en lire d'autres. J'ai lu "un œil bleu pâle" axé sur Edgard Allan Poe. Excellent!