jeudi 31 mai 2012

Sur la route, Jack Kerouac


Description : 
« Un gars de l'Ouest, de la race solaire, tel était Dean. Ma tante avait beau me mettre en garde contre les histoires que j'aurais avec lui, j'allais entendre l'appel d'une vie neuve, voir un horizon neuf, me fier à tout ça en pleine jeunesse ; et si je devais avoir quelques ennuis, si même Dean devait ne plus vouloir de moi comme copain et me laisser tomber, comme il le ferait plus tard, crevant de faim sur un trottoir ou sur un lit d'hôpital, qu'est-ce que cela pouvait me foutre ? J'étais un jeune écrivain et je me sentais des ailes.
Quelque part sur le chemin je savais qu'il y aurait des filles, des visions, tout, quoi ; quelque part sur le chemin on me tendrait la perle rare.»

Symptômes : Ce livre est recommandé en cas de :
- envie d'évasion
- sentiment d'ennui dans votre vie
- besoin de sensations fortes

Effets secondaires non désirés : 
- Attention, si vous êtes sujet à la "bougeotte", ce livre peut déclencher de folles envies de tout plaquer, prendre deux-trois fringues dans un sac et partir en stop pour faire comme le narrateur.
- Des symptômes tels que sauter dans tous les sens en criant "oui, oui oui !!" ont également été notés chez certains patients.


Que dire d'autre sur ce roman culte, qui a déjà tant fait parler de lui ? 
 Hautement autobiographique, ce roman qui a lancé le mouvement de la "beat generation" retrace la vie de Kerouac sur la route entre 1947 et 1950 avec ses compagnons.
Le rouleau original étant trop sulfureux pour l'époque, Kerouac mit six ans à le proposer aux éditeurs et à le réécrire pour qu'il soit finalement accepté. La version que nous connaissions depuis longtemps a donc été retravaillée, mais le rouleau original a finalement été publié récemment. C'est la version sorti en 57 que j'ai lue, mais je pense un jour me procurer le rouleau original (en VO) pour voir... 

Il y a ce style incroyable de Kerouac, qui a tapé sans s'arrêter pendant vingt jours à la machine pour obtenir la version première de ce roman. On en ressent toute l'urgence, la vitesse, le besoin de vivre, maintenant et très fort, qui font son originalité. 
Il y a les personnages, ce Dean complètement déglingué, qui agace et fait rire en même temps par ses réactions et sa façon de parler pour au final ne jamais rien dire, le narrateur dans sa position passive d'écrivain qui observe tout ce petit monde, les filles mystérieuses et insaisissables.
Il y a des moments inégaux, notamment lorsque les personnages sont "à l'arrêt". Mais très vite, ils repartent, et on se retrouve de nouveau embarqué, à 100 à l'heure en dévorant les pages.

Kerouac (à droite) et Neal Kassady, qui a inspiré le personnage de Dean

Ce roman est culte car il n'en existe aucun autre pareil. On ne comprend pas toujours tout, mais ce style incroyable participe de la beauté du roman, avec la rage de vivre des personnages qui, même si elle est destructrice, peut faire réfléchir et donner envie à notre tour de faire pareil, de sauter en tous sens comme Dean.

"Il y eut de la bruine et du mystère dès le début du voyage. Je me rendais compte que tout cela allait être une vaste épopée de brume. "Hou!" gueula Dean. "En route !" Et il se coucha sur le volant et écrasa le champignon ; il était de nouveau dans son élément, c'était visible. On était tous aux anges, on savait tous qu'on laissait derrière nous le désordre et l'absurdité et qu'on remplissait notre noble et unique fonction dans l'espace et dans le temps, j'entends le mouvement."

Lecture commune avec Adalana qui m'a permis de faire sortir enfin ce roman de ma pal. je t'en remercie car j'ai vraiment aimé et ce fut très sympa comme lecture commune ! Vous pouvez lire son billet sur le rouleau original ici.


Bien sur, vous avez entendu parler du film sorti la semaine dernière. Je ferai un billet quand je l'aurai vu, et je vous parlerai également de l'exposition du Musée des Lettres et des Manuscrits qui vaut le coup !

Ps : ce livre fait partie du challenge Gilmore Girls. les créateurs de la série devaient aimer Kerouac, car on peut trouver plusieurs références.

Dans la toute première scène du pilote de la série, Lorelai se fait aborder par un jeune homme dans le diner de Luke. Il lui dit qu'il voyage vers Hartford et elle lui répond "You're a regular Jack Kerouac." Celui-ci n'a pas trop l'air de savoir de quoi elle parle...



Dans la saison 2, Jess est un gros fan de Kerouac et de la beat generation. Ce qui mène à une confrontation délicieuse avec Paris...

Paris: A tragic waste of paper.
Jess: I can't *believe* you just said that.
Paris: Well it's true. The Beats' writing was completely self-indulgent. I have 1 word for Jack Kerouac: Edit.
Jess: It was not self-indulgent, The Beats believed in shocking people, stirring things up.
Paris: They believed in drugs, booze, and petty crime.
Rory: Well, then you could say that they exposed you to a world that you wouldn't have otherwise known. Isn't that what great writing is all about?
Rory: That was not great writing. It was the National Enquirer of the 50's.
Jess: You're cracked.
Paris: Typical guy response. Worship Kerouac and Bukowski, god forbid you pick up anything by Jane Austen.
Jess: Hey, I've read Jane Austen
 Paris: You have?
Jess: Yeah, and I think she would have liked Bukowski.

Un gars qui aime Jane Austen et Kerouac... Comment s'étonner après que Jess ait toujours été mon chouchou de la série ?

13 commentaires:

sybille a dit…

Il est dans ma PAL j'espère le lire bientôt :)

Adalana a dit…

C'est malin, au moment de commenter, le seul truc que j'ai en tête c'est la scène avec Jess ♥

Pour en revenir, au livre, je pense qu'on l'a vécu à peu près de la même manière !

Merci d'avoir fait cette LC avec moi, c'était super sympa et dépaysant !

Anou a dit…

Aaah ! Effectivement, j'ai vu ces deux épisodes de Gilmore Girls mais je ne me souvenais pas des références à Kerouac. Décidément, cette série, on pourrait la regarder des dizaines de fois et toujours découvrir de nouvelles choses..

Jess est aussi mon chouchou dans la série, mais comme je ne suis arrivée qu'à la saison 4, j'ai encore le temps de changer d'avis !

(Bon sinon, j'ai juste survolé ton avis sur le Kerouac, je n'ose pas en lire plus avant d'avoir lu le livre, désolée..)

soukee a dit…

Moi aussi j'adore Jess ! Et je n'ai toujours pas lu ce roman... Mais vu ce que tu en dis, j'ai peur de vraiment tout plaquer et partir. Je vais donc attendre un peu ! ;)

Syl. a dit…

Je viens m'amuser avec ton petit chat....
Je n'aime pas les extraits que je vois sur le film et peut-être que je me fais des idées fausses, mais je pense ne pas aimer aussi le livre.
Biz

Aymeline a dit…

j'ai très envie de lire ce livre à l'occasion :)

Karine:) a dit…

J'avais été moins enthousiaste que toi mais j'avais eu une envie folle de partir sur la route 66 ;)) Et j'ai ajouté ton lien au challenge, vu que je tombe dessus!

Folfaerie a dit…

Malgré les avis enthousiastes ici et là, je ne parviens toujours pas à me décider pour une lecture... Kerouac m'attendra encore...

Touloulou a dit…

Sybille : vite, sors-le !
Adalana : ahahah ! J'ai bien aimé rajouter cette touche gilmorienne au roman dans mon article.
Oui c'était super !
Anou : oui j'adore cette série pour tous ces détails qu'on redécouvre... Je te comprends, je fais pareil quand je vais lire bientôt un livre !
soukee : c'est l'effet secondaire de ce roman :) mais il vaut le coup !
Jess... je crois que la saison 2 est ma favorite grâce à lui !
Syl : il en faut pour tous les gouts. Et merci de prendre soin de ce petit chat :)
Aymeline : ouiii il faut le lire !
Karine : Merci, je voulais passer le déposer plus tard !
Folfaerie : je peux comprendre après que Kerouac ne soit pas fait pour tout le monde... mais c'est tellement dépaysant !

Asphodèle a dit…

Je ne connais pas la série (pas vraiment disons), et il va falloir que je me décide un jour à lire ce livre, ce monument !! :)

Touloulou a dit…

Mais qu'attends-tu Aspho ? :)

Mlle Pointillés a dit…

J'aime beaucoup ton billet et je lirais ce roman un jour c'est sûr!!
(il est ds ma PAL en plus...)

Suis d'accord avec Anou, je crois qu'on pourrait revoir les Gilmore girls et à chaque fois découvrir une nouvelle référence qu'on n'avait pas remarqué la première fois. ♥

Ah Jess...♥ ♥ ♥
Merci de m'y avoir fait repenser!! :)

Bises!

Touloulou a dit…

Hihi si tu as repensé aux Gilmore et que tu as eu envie de lire ce livre, alors mon but est atteint !