mardi 26 février 2013

"I go to seek a Great Perhaps"


En ce moment, je fais un peu un déni de la vraie vie. Le temps est déprimant, Paris est grise et froide, j'en ai marre et je veux être en vacances. Je passe mon temps à dormir, et après je me dis que je n'ai plus le temps de faire ce que je voulais.


Je passe mon temps à regarder des photos d'endroits en pleine nature, loin de tout en écoutant de la musique qui va bien avec. 


Mes chouchous Two gallants

J'en parlais déjà ici, j'ai envie de partir. Ces derniers temps, j'ai envie d'aller dans les bois, de faire des randonnées (je me suis même perdue un soir sur un forum de randonnée, moi qui n'en ai pas fait depuis mes 8 ans) et de lire du nature writing au coin du feu.

A défaut de tout ça, je voyage dans mes livres : la semaine dernière j'étais dans l'Allemagne du troisième reich, ce soir je rejoins la Rome antique et après j'irai me réfugier dans une petite ville (fictive) de la côte californienne.



Et même si je passe de bons moments, c'est tout de même une façon de fuir la réalité.
J'espère que tout cela va partir avec le printemps, qui va redonner une énergie nouvelle. Même si cette année, cette saison aura un gout différent, car je passe le cap (un peu beaucoup) redouté du quart de siècle. 


La citation du titre est de Rabelais, tirée de Qui es-tu Alaska, un livre dont je voudrais  vous parler mais les mots me manquent. Je n'arrive pas trop à écrire non plus en ce moment. Peut-être que cette obsession d'ailleurs me prend toute mon énergie. Parfois, je me demande si je ne passe pas trop de temps à rêver de ce grand ailleurs. Si je passais une semaine loin, il est fort probable que je mourrais d'envie de retourner à Paris. 

Pourquoi a-t-on tant envie de partir ? Est-ce pour trouver quelque chose qui nous manque dans notre vie ? Lit-on pour la même raison ?

18 commentaires:

Lelf a dit…

Comme je comprends ton post. J'ai du mal à supporter Paris ces derniers temps. Mais au contraire de toi je crois que partir définitivement ne me déplairait pas, car le rythme de vie est très pesant.
J'ai des envies de week end ailleurs très souvent ces temps ci. Pas trop les moyens de concrétiser, mais j'y pense. Besoin d'autres horizons, besoin de vraiment me poser et me reposer (je ne le fais jamais ici).
Pour la lecture, en ce qui me concerne il y a réellement une tentative de combler un vide, même si c'est loin de n'être que ça vu que j'ai toujours lu. Au delà de la lecture, le fait d'avoir une PAL, des biblio remplies, de préférer l'achat, tout cela contribue à combler ce vide, même si régulièrement la superficialité et l'absurdité de la chose me frappe.
Vivement le printemps, les jours de soleil font déjà un bien fou. :)

Touloulou a dit…

Lelf : Je pense que c'est un peu partagé par tout le monde vu la saison et le fait qu'on attende les vacances !
Je sais que la lecture n'est pas uniquement là pour remplir un vide, mais oui, parfois je me pose la question... Quand je prends plus de plaisir à anticiper ma lecture en achetant ou empruntant le livre qu'à le lire, je me pose des questions...
Courage !

bladelor a dit…

Vaste question que tu soulèves là ! Pour ma part, il est clair que je lis pour m'évader même si j'adore l'endroit où je vis. Quant à l'envie de voyages, je crois que je suis tombée dans la marmite enfant et que depuis je suis insatiable.

Thomas a dit…

Je n'ai pas cette envie de partir. Je vis dans un bel endroit. Mais j'aime bien les villes. Sauf que je n'y vivrais pas.
Par contre j'ai toujours lu pour fuir la réalité. Je le sais. Il y a aussi d'autres raisons (j"aime lire, j'aime apprendre) mais ma réalité ne me convient pas toujours. Les livres sont aussi un baume contre la vie.
Rêver, ça ne fait pas de mal non plus...

Rose a dit…

Touloulou .... c'est magnifique ce que tu écris.... un peu nostalgique mais c'est la période qui veut ça. Je pense qu'avec le retour du printemps, l'énergie te paraitra différente. Et puis nous voyageons tellement à travers les livres....
Bon c'est ok, je m'inscris au challenge Gilmore Girl en "Dean" pour commencer car je me connais (pas avec les lectures mais avec les billets !)
Pour l'instant je ne me sens pas capable de faire moi-même un challenge (je ne connais pas bien le fonctionnement ...mais pourquoi pas après tout ... voila une idée qui me parle ;-)
Affaire à siuvre !

Touloulou a dit…

Bladelor : Oui c'est une vaste question, je sais, je pense que c'est juste la semaine que je passe qui me décourage et qui me fait me poser de telles questions. Je suis comme toi, tombée dans la marmite petite... C'est peut-être pour ça que c'est douloureux dès que je passe du temps sans voyager !

Thomas : où vis-tu ? Oui tu en parles en effet de cette façon, de la littérature comme d'un moyen d'évasion. Comme tu dis, ça fait du bien de rêver, sans cela la vie serait triste...

Merci Rose ! Oui c'est la période. Ecoute, ne te prends pas la tête, tu peux même citer le livre et dire juste "j'ai adoré !" ou "j'ai détesté !", ça n'a pas d'importance.. Tu voudras peut-être te lancer plus tard, il m'a fallu du temps avant de faire un challenge... bises

Touloulou a dit…

Bladelor : Oui c'est une vaste question, je sais, je pense que c'est juste la semaine que je passe qui me décourage et qui me fait me poser de telles questions. Je suis comme toi, tombée dans la marmite petite... C'est peut-être pour ça que c'est douloureux dès que je passe du temps sans voyager !

Thomas : où vis-tu ? Oui tu en parles en effet de cette façon, de la littérature comme d'un moyen d'évasion. Comme tu dis, ça fait du bien de rêver, sans cela la vie serait triste...

Merci Rose ! Oui c'est la période. Ecoute, ne te prends pas la tête, tu peux même citer le livre et dire juste "j'ai adoré !" ou "j'ai détesté !", ça n'a pas d'importance.. Tu voudras peut-être te lancer plus tard, il m'a fallu du temps avant de faire un challenge... bises

leslivresdecamille a dit…

Comme je te comprends...Paris est gris, froid, avec des pluies de neige ignobles ce qui a mon sens contribue à ton besoin d'évasion, et tes envies de dodo & cocoonning! Si tu peux, pourquoi ne pas te programmer un we chez des amis? Ou une virée dans une librairie? Ou une descente chez mariage frère? quoi qu'il, cette période va passer et je t'envoie plein de chaleur et de soleil pour te rebooster un peu...

Thomas a dit…

Au Québec, en région éloignée. Je ne suis pas du tout près des grandes villes. Pour vivre, j'aime ça.

Touloulou a dit…

Camille : Merci beaucoup pour l'envoi de soleil :)
Du thé et des livres, j'en ai encore acheté récemment, alors on va éviter ! Mais un week end bientôt, oui j'y pense. J'ai de toute manière des vacances en bretagne dans deux semaines :)
Thomas : J'ai visité le Québec petite, j'avais beaucoup aimé ! C'est en effet différent de chez moi...

Emmanuelle a dit…

Touloulou,

Vivant en région parisienne (tout près de Paris), je te comprends... Cependant, contrairement à toi, je suis heureuse là où je suis... Ca m'a pris du temps pourtant. je profite de mon temps libre pour me réfugier (donc fuite?) dans les livres, l'art créatif et la cuisine. Je rêve comme toi de grands espaces mais j'ai fini par me faire une raison. Je ne peux pas accélérer le temps et déménager aussi rapidement en pleine nature. Au sujet de la nature, as-tu lu INTO THE WILD (Sean Penn en a fait un film que je n'ai pas osé voir après avoir lu ce livre)?Je pense fortement qu'il te plairait.

De mon côté je note QUI ES TU ALASKA....

Gros bisous

FondantOchocolat a dit…

Il y a des moments dans la vie où on a simplement envie d'être ailleurs, tranquille. Hiberner... Pourquoi pas par la lecture ? Si ça fait du bien, si ça apaise... Ne nous en privons pas !
Le quart de siècle ? C'est un âge plus que lumineux !! Ce printemps, comme toi je passe un cap : 30 ans. On s'enverra des rayons de soleil par blogs interposés :-).
Bise !
PS : la chanson est très belle...

Syl. a dit…

Touloulou !!! On a aussi besoin de se reposer l'hiver. Bientôt, tu verras les bourgeons éclore et le soleil chauffer ta tignasse. Un week-end dans le Berry, ça te dit ? 2 heures de train.
Bisou

Natacha (Tachas) a dit…

Je te comprends tout à fait ! J'ai bien envie de mettre mon mémoire de coté, de prendre un sac, mon mp3, couper mon portable, prendre le maximum de monnaies et vivre l'aventure à la Into the wild ! Ecouter Mumford et sons, travailler pour un paysan, faire des vendanges ! J'ai besoin de nature, quitter la ville ... faire ressortir la femme primitive en moi !

J'ai besoin de nature !

L'or des chambres a dit…

Tout à fait dans le même état d'esprit... Les mêmes envies : lire, dormir, partir, rêver, écouter de la musique... Et essayer de ne pas penser à 2, 3 petites choses pénibles... Sans doute lit-on pour combler un manque... mais aussi (en tout cas pour moi) parce qu'une seule vie ne suffit pas !! Gros bisous Touloulou, j'espère que tu retrouveras très bientôt ton énergie (et la mienne par la même occasion :0)

Touloulou a dit…

Emmanuelle : Peut-être est-ce parce que j'ai grandi à la ville, mais avec toujours un pied à la campagne et pas loin de la mer... J'ai adoré le film Into the wild et le livre est dans ma pal. Merci pour ton message par ici !

Fondant : tu as raison, c'était la déprime passagère qui me faisait voir les choses en gris. Au final, la lecture et les rêves font du bien quand on a besoin de s'isoler un peu du reste du monde !
Avec plaisir pour les rayons de soleil :)

Syl : Tu lis dans mes pensées, j'adore quand on a les cheveux tout chauds par le soleil. Le Berry doit être joli au printemps. Je retiens ton invitation... des bises

Natacha : ahah parfois j'ai aussi ce genre de fantasme, aller travailler à la campagne ! Mais franchement, ce mythe de la vie simple est aussi un truc de citadin, je tiendrais pas longtemps je le sais !

L'or des chambres : Oui, je pense que les vacances et le printemps vont me faire recharger mes batteries, je te le souhaite aussi !

Milly a dit…

Je suis comme toi aussi Touloulou, Je m'endors aussitôt que je mets le nez dans mon livre, déprimée, manque d'énergie, et le grand vide.. Bizarre, des questions qui me titillent aussi.. tellement. Pourquoi lire tant, et paraît-il que le vide n'existe pas, ce sont des émotions qu'ils faut faire sortir???
pas simple!

Touloulou a dit…

Milly : je vois que nous sommes sur la même longueur d'ondes...
Avant j'aimais faire sortir ces émotions en jouant du piano, je regrette de ne pas l'avoir avec moi ! (il est chez mes parents)
J'espère que le printemps fera chasser ces sensations pour toi !